La toiture végétale est aménagée à la fin d’un projet, mais il faut y penser dès la conception

La toiture végétale est aménagée à la fin d’un projet, mais il faut y penser dès la conception

- Blog | 4 min read

Trop souvent, les promoteurs immobiliers pensent trop tard aux conséquences de leurs projets de toiture végétale ou jardin de toit. Le résultat ? Ils perdent du temps et de l’argent. Ils passent parfois à côté de la possibilité de trouver la meilleure solution pour un budget réaliste. IBIC a de bonnes nouvelles pour eux : il peut en être autrement.

Depuis qu’IBIC a ajouté une corde à son arc en 2017, en proposant la conception en plus de la réalisation et de l’entretien des toitures végétales, la valeur ajoutée de cette approche globale porte indéniablement ses fruits pour les promoteurs immobiliers, les maîtres d’ouvrage et les entrepreneurs généraux. « Dès qu’une équipe de projet est constituée, nous participons aux réunions », explique Dave Martens, Directeur général d’IBIC. « De cette façon, les questions pertinentes sont immédiatement soulevées. Des questions qu’il est préférable de poser au début d’un projet – et non à la phase finale. Qu’envisage l’architecte/le maître d’ouvrage ? Quel rôle joue la verdure en hauteur dans le projet ? Quelles sont les conséquences d’un type particulier de jardin de toit sur la structure et la portance du bâtiment ? Quels matériaux utiliser ? » Étant donné que les promoteurs immobiliers sont de plus en plus nombreux à reconnaître la valeur ajoutée esthétique et économique de la verdure, l’importance d’une approche rentable ne cesse de croître.

L’ingénieur en stabilité doit évidemment tenir compte du poids supplémentaire si l’on souhaite mettre un arbre sur un toit. La structure, l’évacuation de l’eau, la rétention d’eau, le type d’étanchéité et même le type d’isolation doivent être adaptés en conséquence. On ne place pas un matériau isolant souple sous des centaines de kilos de ballast, et il est préférable d’utiliser les meilleurs matériaux absorbants et perméables à l’eau. Le choix des plantes joue également un rôle, car un arbre ou un arbuste peut s’enraciner plus profondément qu’un autre.

Plus c’est vert, plus c’est cher ?

Plus on veut de verdure, plus la structure du bâtiment est lourde et plus c’est cher ? « Pas forcément », insiste Dave. « D’où l’importance de la phase de conception. Nous adoptons une approche intelligente des souhaits dès le départ et les traduisons en solutions réalisables et abordables. Il est vrai que tout ce qui alourdit une toiture végétale ou un jardin de toit requiert une structure plus solide, c’est-à-dire plus coûteuse. Pourtant, en réfléchissant mûrement à la structure existante ou à construire, il est possible d’en tirer largement profit. » Quand on plante par exemple des arbres, toute la structure ne doit pas nécessairement être plus robuste. Il est parfaitement possible de placer les pièces les plus lourdes du jardin de toit, juste au-dessus des colonnes de structure sous-jacentes du bâtiment. Dave : « Nous essayons de travailler autant que possible avec ce dont nous disposons. Un toit n’est jamais autoportant et repose toujours sur plusieurs points. En surdimensionnant ces points sans pour autant alourdir l’ensemble de la toiture, nous pouvons toujours proposer une conception rentable et originale. »

Le Delhaize d’Heist-op-den-Berg en est un bon exemple récent. Le magasin est situé au rez-de-chaussée. Sur le toit, IBIC a aménagé une toiture végétale avec des arbres. Les conteneurs organiques sont toujours placés juste au-dessus d’une colonne, afin de limiter au minimum les modifications de la structure. En ne plaçant pas ces arbres sur chaque colonne, mais de manière aléatoire, le résultat est très dynamique.

Estimation précise des coûts

« Impliquer IBIC dès le début d’un projet présente un avantage supplémentaire : nous sommes en mesure de fournir des estimations de coûts très précises », précise Dave. « Nous n’utilisons pas de devis standards, car chaque projet diffère en termes de construction, d’accessibilité, etc. Toutefois, nous avons l’avantage d’être aussi une entreprise exécutrice, nous avons donc de l’expérience et nous produisons des devis qui sont en principe corrects au cent près. »