groendaken woonproject dac'art

Dac Art, Izegem

Sur les rives du canal Roeselare-Lys, un prestigieux projet résidentiel du nom de Dac’art est en cours de réalisation. Ses qualités sont dues à sa belle situation au bord de l’eau, mais aussi aux toitures végétales intensives et extensives de la filiale IBIC de SOPREMA.

Le parfait art de vivre comme ambition

La division développement du groupe Jan De Nul réalise le projet résidentiel raffiné Dac’art sur le site où se trouvait autrefois l’entreprise de nourriture pour bétail Dacar-Michiels. Son nom fait référence à l’ancien occupant du terrain et à l’ambition de sa nouvelle destination. Car par son architecture raffinée au bord de l’eau, son excellente situation (près du centre-ville et de l’arrière-pays verdoyant) et ses toitures végétales durables, l’art de vivre est clairement au cœur de ce projet.

Pour les résidents, le plaisir de vivre doit être à portée de main : tel est l’idée de départ de Dac’art qui se reflète clairement dans sa conception. Les espaces extérieurs spacieux par exemple, sont un atout précieux du projet. Chaque appartement dispose ainsi d’au moins une grande terrasse, bien que la majorité en compte deux ou plus. Et grâce à une conception bien pensée, les résidents de tous les étages profitent pleinement de la lumière et de la vue sur la nature.

Un jardin intérieur particulier

Dac’art compte au total 54 appartements et 7 penthouses, répartis dans plusieurs bâtiments de 5 styles architecturaux autour d’un jardin intérieur central. La verdure présente au sein de Dac’art est multifonctionnelle : outre sa beauté, elle purifie l’air et sert de bassin tampon. Elle permet aussi de se rafraîchir durant la saison chaude et favorise la biodiversité.

binnentuin verharding op het dak

Le jardin intérieur central est également multifonctionnel. Le jardin est une oasis de tranquillité, mais aussi un large espace d’accueil verdoyant. Des sentiers organiques serpentent parmi sous les arbres jusqu’aux entrées des différentes habitations. De plus, le jardin intérieur est en fait aussi une toiture végétale, car sous celui-ci est situé le parking souterrain des résidents et visiteurs. 

Par ailleurs, on retrouve la verdure du jardin intérieur sur les différentes terrasses et les toits des appartements et penthouses. Les toitures végétales sont donc présentes à tous les niveaux du projet Dac’art.

Les toitures végétales du futur

IBIC s’est chargé à la fois des toitures végétales extensives et intensives en hauteur du projet. Les toitures végétales nécessitent en effet une construction spéciale sur le revêtement normal du toit. IBIC applique d’abord un film anti-racines, puis un tapis de drainage et une couche de substrat. 

L’épaisseur de la couche de substrat est du reste directement liée au choix des plantations : sur une toiture végétale extensive, on peut essentiellement planter diverses espèces de plantes grasses (sedum) et des herbes, fleurs et graminées résistant à la sécheresse. Un choix qui doit être posé lors de la phase de conception, car c’est celui-ci qui détermine la quantité de substrat et/ou l’importance du réservoir tampon. Pour ce projet, nous avons choisi des espèces de sedum : d’un beau vert, elles ne nécessitent qu’un minimum d’entretien et une petite couche de substrat.

Les toitures végétales intensives nécessitent davantage de substrat et d’entretien. Toutefois, il est possible d’y mettre des plantations plus grandes, comme des graminées ornementales ou de la lavande. IBIC a veillé à ce que ces grandes plantations encadrent bien les différentes terrasses du projet Dac’art. La beauté des toitures végétales perdure au-delà du moment de la livraison, car IBIC s’occupe non seulement de leur installation, mais également de leur entretien. Les résidents peuvent ainsi profiter en permanence et sans souci des nombreux espaces verts multifonctionnels de Dac’art.

Architect: B2Ai